Six minutes !

Suite à la demande de plusieurs patients désireux d'ajouter aux séances de Shiatsu un exercice de santé quotidien, voici une présentation des désormais célèbres Makko-Ho...

Il s'agit d'une série de six postures qui visent à étirer les six paires de méridiens de base. On attribue généralement la paternité des Makko-Ho au maître de Shiatsu, Shizuto Masunaga
(1925-1981), fondateur du Zen Shiatsu. Toutefois la méthode de Masunaga est plus vaste et regroupe plusieurs dizaines d'exercices, aussi appelés exercices zen visualisés.

Il semblerait que le véritable fondateur de la méthode dite Makko-Ho soit en réalité Wataru Nagai (1869-1963), un homme d'affaire frappé d'une crise d'apoplexie cérébrale qui recouvra la santé par ces exercices. La méthode de Nagai ne comporte que quatre exercices (les exercices A et E ci-dessous sont exclus, et l'exercice F diffère quelque peu) dont la fonction principale est d'assouplir la région des hanches. Au Japon, il existe des centres où l'on reçoit un massage spécialisé avant de pratiquer ces quatre exercices.

À mon sens, l'intérêt premier de l'approche de Masunaga réside dans les liens qu'il a su établir entre les étirements et les méridiens. Néanmoins, les Makko-Ho ne sont pas simplement des étirements. Masunaga considérait qu'ils étaient aussi des « attitudes ». Chaque exercice met en exergue un méridien, donc une fonction physiologique, et (par voie de conséquence diront certains) une « attitude » psychologique. Cela se comprend aisément en comparant par exemple l'exercice E (repli sur soi) avec l'exercice F (ouverture). La difficulté réside donc dans la capacité à ressentir l'étirement tout en restant conscient de l'ensemble de son corps.

Le deuxième aspect que l'on peut trouver séduisant c'est l'ordre dans lequel ces exercices sont proposés. Rien n'est aléatoire puisque cet agencement correspond à celui du cycle circadien des méridiens qu'on emploie en Médecine Traditionnelle Chinoise (mais que Masunaga a réinterprété en le comparant au cycle de vie d'organismes unicellulairess tels que les amibes). Effectuer la série des six exercices dans l'ordre correspond à stimuler les fonctions physiologiques de base et à fluidifier le passage de l'une à l'autre.
Afin de nous éviter tout effort mnémotechnique, Masunaga a employé les lettres de l'alphabet pour nommer chaque exercice. Dans cette série, la position adoptée par le corps est censée représenter les lettres A à F en majuscules.

Tertio, cette séquence fait partie des exercices dont la puissance réside dans la simplicité : 6 minutes par jour !

En pratique
Il est recommandé d'effectuer les exercices visualisés quotidiennement et dans l'ordre présenté. On reste généralement une moyenne de sept respirations dans chaque posture, en essayant de « lâcher » un peu plus à chaque expir, en douceur.
Une difficulté (ou même une trop grande aisance) à réaliser l'un des exercices peut signaler un déséquilibre de la paire de méridiens concernés.
Bien sûr il est inutile de forcer, il ne s'agit pas de devenir plus souple du jour au lendemain, mais de prendre conscience de certaines tensions. La souplesse n'est que la conséquence d'une pratique régulière.
Il ne s'agit pas de développer une capacité particulière, mais de retrouver quelque chose de l'ordre du naturel, comme l'a exprimé la praticienne de Shiatsu Shizuko Yamamoto : « le but fondamental de tout exercice devrait être de développer ses facultés intuitives innées ».
Ces exercices sont un excellent complément à une séance de Shiatsu !

Exercice A : Poumon et Gros Intestin
Fonctions physiologiques : Échange et élimination
Rôle traditionnel : Communication
Notes : Éviter d'arrondir le dos, plier le corps au niveau des hanches, écarter les pieds de deux largeur de bassin
Sensations d'étirement : Arrière des jambes et épaules



Exercice B : Rate / Pancréas et Estomac
Fonctions physiologiques : Ingestion et digestion
Rôle traditionnel : Assimilation
Notes : Éviter de cambrer au niveau lombaire, pour cela placer les talons à l'extérieur des fessiers et jouer sur l'ouverture des jambes
Sensations d'étirement : Dessus des cuisses, abdomen
Alternatives : Se tenir sur ses coudes si l'on ne peut pas descendre trop bas, ou allonger l'une des deux jambes puis alterner, ou effectuer l'exercice debout une jambe après l'autre.


Exercice C : Cœur et Intestin Grêle 
Fonctions physiologiques : Intégration et conversion
Rôle traditionnel : Ouverture de la conscience
Notes : En yoga on l'appelle Bhadrasana (posture bénéfique), utilisée pour la régulation de la sphère génitale
Sensations d'étirement : Intérieur des cuisses


Exercice D : Reins et Vessie
Fonctions physiologiques : Vitalité (surrénales) et Purification (système nerveux)
Rôle traditionnel : Métabolisme des fluides
Notes : Comme pour l'exercice A ne pas arrondir le dos
Sensations d'étirement : Toute la chaîne postérieure (mollet, ischio jambiers, dos)


Exercice E : Péricarde et Triple Réchauffeur 
Fonctions physiologiques : Circulation et protection
Rôle traditionnel : Régulation
Notes : Cet exercice peut sembler trop « facile » pour certains (c'était mon cas), une attention détaillée permettra de prendre conscience de l'existence de petites tensions (aux hanches par exemple). Une variante consiste à placer les mains sur ses genoux plutôt que sur ses épaules.
Sensations d'étirement : Extérieur des cuisses et des bras, hanches


Exercice F : Foie et Vésicule Biliaire
Fonctions physiologiques : Stockage et distribution
Rôle traditionnel : Planification et prise de décision
Notes : Prendre soin d'aligner le tronc avec la jambe vers laquelle il penche, commencer par le côté le plus facile
Sensations d'étirement : Intérieur des cuisses, flancs