L'enseignant

Germain Chamot débute la pratique martiale enfant, par le Judo, avant d'être initié à l'Aïkido par son père, Jean-Marc Chamot, 6e Dan. L'Aïkido faisant fortement écho à l'environnement familial dans lequel il a grandi, il s'investit intensément dans la pratique.
Il étudie sous l'égide de son père, mais aussi auprès de nombreux experts. Il rencontre ainsi Léo Tamaki, dont il suivra l'enseignement à Paris. Son approche répond à ses interrogations et ouvre une nouvelle porte de progression.
Germain intègre ainsi le Shinbukan, l'école de Kuroda Tetsuzan, extraordinaire expert japonais dont la réputation n'est plus à faire.
Actuellement 3e dan et détenteur du Brevet Fédéral, il continue sa progression au sein de l'école créée par Léo Tamaki : le Kishinkaï.

Germain est également praticien de Shiatsu et dispense des séances à Valence. Il s'est formé auprès de Mario Duarte et est certifié praticien par la FFST.
Il est un contributeur régulier aux Hors-séries de Dragon Magazine sur l'Aïkido et y tient une rubrique traitant des liens entre le Shiatsu et l'Aïkido.

Curieux de nature, il a aussi étudié d'autres disciplines, telles que le Jodo, le Yoga, le Qi Gong ou la méditation, qui ont contribué à enrichir sa recherche personnelle sur les liens entre le corps et l'esprit. Il conçoit ces voies, non pas comme des fins en elles-mêmes, mais comme des moyens pour l'individu d'exprimer son potentiel humain et de devenir plus autonome.