Articles

Affichage des articles du avril, 2020

Explorer le travail à genoux...

Image
Le travail à partir de la position Seïza est certainement l'aspect de notre pratique qui exprime le plus le lien culturel avec le Japon. Comme tout ce qui est traditionnel n'est pas nécessairement bon, tâchons d'examiner plus précisément l'intérêt d'un tel exercice.
Pour cela il nous faut définir précisément quels sont les objectifs que l'on souhaite atteindre. Faire de l'Aïkido pour faire de l'Aïkido, sans questionner sa pratique, c'est prendre le risque de se blesser ou de passer à côté de quelque chose. L'aspect vague et mal défini de notre discipline est fort gênant, mais c'est en même temps une bénédiction puisqu'il nous pousse à nous interroger et donc à grandir.
1. Objectifs culturels Si l'on a des objectifs de connexion avec la culture japonaise il nous faut dans un premier temps définir de quelle culture nous parlons.
Exploration 1 : effectuer un peu de recherche sur la façon de s'asseoir des japonais à travers les âges.
Rema…

Devenir soi

Image
Le Budo est souvent décrit comme un système d'éducation à base martiale. Le mode de transmission employé est le plus souvent le kata. Il s'agit de répéter une forme pré-établie afin de l'acquérir puis d'intégrer les principes corporels et stratégiques qu'elle contient.
Ce mode de transmission a été choisi pour de multiples raisons. Si certaines d'entre elles sont très probablement culturelles, il semble évident que le kata existe aussi parce qu'il est efficace pour transmettre une compétence combative. Bien sûr, le kata n'est pas la seule étude nécessaire à la préparation au combat, le travail libre est aussi fondamental. Cette seconde étape est d'ailleurs rarement abordée de nos jours.
Un maître et un élève Ce qui m'intéresse de décrire aujourd'hui c'est l'impact de la pratique du kata sur l'individu. Ce type de transmission implique un sachant et un apprenant. Autrement dit un maître et un élève. Cela semble logique. Là où le bât b…

Dragon Magazine n°28 / #1 : Ushiro

Image
Le dernier Dragon Magazine spécial Aïkido vient de sortir. Il change de nom et s'appelle à présent "Self & Dragon Spécial Aïkido". Voici l'édito que j'avais écrit :
Le signe de la martialité L'exemplaire que vous tenez entre les mains a pour dossier central « Ushiro Waza », les techniques arrières. Faisant logiquement suite au numéro traitant de Zanshin, ce nouveau thème nous rappelle que les origines de l'Aïkido ne sont pas (que) celles du duel réglé à armes égales. Comme le souligne Benoît Hauray, attaquer par derrière signifie une profonde rupture avec les codes moraux et sociaux. Et cela vient directement questionner notre rapport à ce que nous appelons entre Aïkidokas la « martialité ». Si le mode opératoire mis en place pour une telle étude est très variable d'une école à l'autre, de nombreux experts soulignent l'intérêt de ce travail pour permettre l'ouverture des perceptions de l'adepte. S'il a été jugé fondamental par les c…