Articles

Affichage des articles du octobre, 2019

Ukemi : Recevoir avec le corps, mais donner aussi !

Image
Les arts martiaux japonais emploient régulièrement l'Ukemi dans leur curriculum technique. Quel est l'intérêt d'un tel choix ? La chute peut-elle avoir une autre fonction que purement technique ?
Se protéger du sol Lors d'un combat réglé ou d'une altercation, il est très fréquent qu'un des protagonistes se retrouve au sol. Aussi est-il logique de vouloir travailler des moyens de se prémunir d'une projection trop violente. C'est une raison d'être de l'Ukemi en Aïkido.
Se relever du sol On dit également qu'un Samouraï au sol est un Samouraï mort. Lors d'un combat avec des armes, le sol est très certainement le dernier endroit où l'on souhaite se trouver. Ainsi, l'étude des Ukemi pourrait se limiter à se relever le plus rapidement possible.
S'entraîner plus fort sans se blesser Dans le même ordre d'idée, la chute n'est pas nécessairement consécutive à une projection effectuée par l'adversaire, elle peut être effectuée afin…

Dragon magazine n°26 : Faut-il être fort ?

Image
Le dernier dragon est sorti il y a quelques jours déjà...
J'avais choisi pour ce numéro de rentrée un thème central qui ressemble à une épineuse question : faut-il être fort ?
Autant le dire tout de suite, quelques problèmes techniques lors de l'impression ne rendent pas justice à la profondeur des articles de ce numéro.
Je suis néanmoins certain que les lecteurs sauront apprécier la variété et la qualité des points de vues développés.

Voici l'édito que j'avais écrit :
"Quel sujet pourrait mieux synthétiser les attentes de l'aspirant Budoka ? Nombreux sont les débutants qui s'intéressent à la pratique martiale dans l'optique de « devenir fort ». Quelle réalité cela recouvre-t-il ? S'agit-il de force physique, de force mentale, de prouesse technique ? Vous trouverez un grand nombre de pistes de réflexion dans ce numéro.
Vous pourrez également (re)découvrir deux maîtres d'exception. Luc Medan rend hommage à Kanetsuka Senseï dont il a suivi l'enseig…

Aïkido, Iaïdo & Technique Alexander - 9 &10 novembre 2019

Image
Le weekend du 9 & 10 novembre 2019 s'annonce chargé ! Le samedi pratiquez le Iaïdo avec Grégory Casanova. Le dimanche découvrez la Technique Alexander avec Corinne Mencarelli. Aïkido Kishinkaï sur les deux jours avec Germain Chamot.

Iaïdo avec Grégory Casanova La plupart des membres du Kishinkaï connaissent maintenant bien Greg. Pratiquant d'Aïkido depuis de nombreuses années, nous nous sommes rencontré lors d'un stage de Léo à Valence en 2017 et sommes devenus excellents amis ! Greg a passé avec brio le premier niveau de la formation enseignant, ainsi que son 2e Dan l'été passé. En dehors de sa personnalité solaire et de sa grande humanité (oui c'est un ami, vous l'aurez compris ;-) il est également un excellent pratiquant de Iaï, discipline qu'il enseigne depuis de nombreuses années. J'ai grand hâte de partager ce moment avec lui. La rigueur nécessaire à la pratique du Iaï fait souvent défaut aux pratiquants d'Aïkido. Aussi, je sais que Greg s…

Jean-Marc & Germain Chamot à Asnières le 3 novembre 2019

Image
Pour la troisième année consécutive, voici le traditionnel stage de novembre à Asnières avec mon père. Nous vous attendons nombreux !

Dimanche 3 novembre 2019 9h30-12h30 & 14h30-17h30
Gymnase Laura Flessel 91 Bd Voltaire 92600 Asnières-sur-Seine
1 cours 20€ - 2 cours 35€

Enseigner vraiment, pour se laisser enseigner

Image
Les pratiques martiales sont auréolées du mythe du maître, à la fois guerrier et sage. Ueshiba Morihei semblait en être l'incarnation même et l'on peut supposer qu'une partie du succès de sa discipline est lié à cela. Par voie de conséquence, une partie des pratiquants est à la recherche d'un professeur incarnant des qualités de maîtrise, de sagesse, voire d'omniscience ou d'omnipotence. La demande étant là, l'offre s'est déclinée et une partie des enseignants joue ce petit jeu et certains se font maîtres.

Il est évident qu'une partie des maîtres actuels, en France ou à l'étranger, ont suffisamment investi la discipline, ont suffisamment travaillé, ont suffisamment sué, pleuré ou saigné, pour enseigner avec profondeur et sincérité. Ceux-là sont de véritables guides et sont souvent les plus humbles.
Il est également évident qu'une autre partie des enseignants joue à se faire passer pour des maîtres. Ceux-là ont certainement beaucoup travail…