Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

4 semaines pour être invincible...

Image
Septembre 2016. Forum des associations de Valence. Un homme, la soixantaine, passe, accompagné de sa femme. Lui : « Ah sinon tu peux faire ça : de l'Aïkido ! » (s'adressant à moi) : « avec tous ces événements, elle a peur » Elle : (un regard gêné) « mmh... oui » Lui : « par contre avec l'Aïkido tu en as pour toute la vie... Alors qu'à côté en quatre semaines tu sais te défendre... »

Déménagement du dojo et nouveau départ...

Image
Ainsi que l'ont exprimé un grand nombre d'adeptes, l'adaptabilité est une qualité essentielle à la pratique de l'Aïkido...
C'est après de multiples rebondissements et péripéties que je quitte le 333 avenue Victor Hugo de Valence. L'aventure fut difficile et belle, mais c'est sans regrets aucun que je vogue vers de nouveaux horizons. Après tout, la pratique martiale nous invite à nous investir à 100% dans une action et à être capable d'enlever 100% lorsque cela s'avère nécessaire. Des opportunités nouvelles apparaissent et disparaissent sans cesse chaque jour et il nous suffit de les saisir...

Les deux rythmes de la pratique

Image
Dans les arts martiaux, comme dans d'autres disciplines, la progression est corrélée à une grande quantité d'entraînement intelligent, effectué régulièrement.
Il s'agit là du travail effectué au dojo ou en solitaire. Le cadre est relativement fixe, le professeur, les partenaires sont connus. Le type de pratique est défini et il s'agit de progresser au mieux dans la direction fournie par le professeur. En somme, il s'agit de remplir sa tasse au fur et à mesure.

« Om-ura », de l'extérieur vers l'intérieur

Image
Omote et Ura désignent en Aïkido deux façons différentes de réaliser une même technique. La version Omote consiste généralement à passer « devant » le partenaire et la version Ura « derrière ». Cette catégorisation est un peu simpliste et l'on comprend aisément que certaines techniques peuvent être très différentes qu'elles soient exécutées en version Omote ou Ura, au point de sembler faire appel à des principes différents (Nikyo ou Iriminage constituent de tels exemples). Cela pose d'emblée la question de la pertinence d'une telle distinction.
Dans les koryus Comme bien souvent, la lecture du passé nous éclaire. Dans la plupart des koryus (anciennes écoles traditionnelles), la distinction Omote / Ura ne porte pas sur la manière d'exécuter une technique, mais sert à catégoriser les différents katas. Les katas Omote sont les premiers enseignés. Généralement, ils comportent un grand nombre de mouvements et sont parfois destinés aux démonstrations. Ici le terme japonais, O…