Articles






AÏKIDO [+] IAÏDO – sabre japonais [+]
MASSAGE SHIATSU [+] Séances individuelles
Bouger intelligemment
Se réapproprier son corps
✔ Explorer son potentiel physique & mental
✔ Se détendre & cultiver sa souplesse
✔ Développer une conscience fine de son corps par la recherche de l'efficacité combative
✔ Aiguiser sa concentration & son intuition





Cours ouverts à tous – Inscriptions toute l'année !
✔ Aucun prérequis, pratique mixte, sans distinction d'âge
✔ Pédagogie progressive & adaptée (max. 20 pers)
✔ Avec un enseignant professionnel [+]





S'INSCRIRE
Réserver un cours d'essai ou une séance de Shiatsu : 06 76 65 29 86





LE BLOG

L'Aïkido un art de frappes ?!

Image
Simulation ?! (avec Léo Tamaki) Lorsque l'on souhaite défendre l'efficacité combative de l'Aïkido on rappelle souvent cette courte sentence du fondateur : « L'Aïkido c'est irimi atémi ». Ce qui reviendrait à : rentrer et frapper. Pour autant, lorsque l'on observe ses démonstrations publiques il semble que les frappes soient peu présentes et qu'on assiste plutôt à du « guidage » de partenaires. Ne nous méprenons pas : une démonstration ne constitue une preuve. La pratique personnelle est souvent très différente, comme en témoignait Mochizuki Hiroo dans une interview : « quand il frappait c'était soudain et ses atémis coupaient notre respiration » (Yashima #1) . Les frappes font partie de la pratique de l'Aïkido. D'une part parce qu'il faut bien des attaques pour effectuer les techniques, mais aussi parce qu'une technique sans frappe(s) est très difficile à réaliser sur un partenaire non consentant ou qui fonctionne hors-cadre.

Dragon #3 : Jiyu Waza

Image
S elf&Dragon Spécial Aïkido #3 vient de sortir.  Voici l'édito que j'ai écrit : Devenir libre... Les arts martiaux japonais semblent avoir ceci de spécifique qu'ils se transmettent généralement par le Kata. Mais à bien y regarde r cette spécificité n'est pas propre aux arts japonais, elle semble aussi exister dans les arts Coréens, Chinois, Philippins, Indonésiens... Et aussi en occident ! D'ailleurs n’en va-t-il pas de même pour d’autres artistes comme le joueur de musique classique qui pratique ses gammes régulièrement ? Toutefois, si l'étude technique est une étape nécessaire, elle n'est qu' « un passage, pas le but » comme nous le rappelle Philippe Cocconi. L'adepte utilise le Kata pour créer en lui une structure stratégique et technique exploitable pour pouvoir faire face à l'inconnu. Le Kata c'est le carcan vers la liberté ! Pour autant des étapes sont nécessaires avant d'atteindre cette libert é. Comme le souligne Taro Ochiaï

Germain Chamot à Talence - 30, 31 oct. & 1er nov. 2020 [ANNULÉ]

Image
Edit 25/10 : le stage de Talence est ANNULÉ et sera reporté à une date ultérieure. Pour la deuxième année consécutive je me rendrai à Talence (Bordeaux), sur l'invitation de Sophie et Olivier Imbert de l'UST Talence . Je suis très heureux de revenir en terre bordelaise et de retrouver les pratiquants de la région. La première fois que l'on anime un stage dans un nouvel endroit, on a tendance à rester dans une forme de travail relativement classique et accessible à tous. Passé le premier stage qui tient plus de la découverte mutuelle, que de l'exploration tous azimuts, il est possible d'aller plus profondément dans l'étude. Je me réjouis donc d'autant plus de ce second stage qui nous permettra d'aller plus en profondeur ! Vendredi 30/10/20 19h-21h Samedi 31/10 10h-12h30 & 14h30-17h Dimanche 27/10 9h30-12h Tarifs 20€ par cours, 5€ par cours supplémentaire Lieu Salle Pierre de Coubertin rue Salvador Allende 33400 Talence Contact aikidotalence.fr germai

Léo Tamaki à Valence 3 & 4 octobre 2020

Image
C'est avec un immense plaisir que nous recevons à nouveau Léo à Valence le weekend des 3 & 4 octobre.  /!\ CE STAGE ÉTAIT INITIALEMENT PRÉVU LES 10 & 11 OCTOBRE, LA DATE A CHANGÉ. Sa dernière venue ayant été annulée à cause du confinement, le dernier stage de Léo en terre valentinoise remonte à... octobre 2018, soit deux ans déjà ! Réservez dès à présent votre weekend, ça va être du lourd  ;-) Samedi 3 octobre 2020 : 10h-12h30 & 14h30-16h30 Dimanche 4 : 10h-12h30 Lieu : Gymnase du COSEC, avenue de la Comète 26000 Valence 1 cours 25€ 2 cours 40€ complet 55€

Un personnage hors-normes s'en est allé... Au revoir René !

Image
René Trognon nous a quitté ce dimanche 19 juillet 2020 à l'âge de 80 ans J'ai rencontré pour la première fois René Trognon alors que j'étais enfant. C'était un ami de mon père, Jean-Marc Chamot et, un été, il nous avait généreusement prêté sa maison de Charmes. J'ai énormément de souvenirs associés à ces vacances. Cet été-là sur le poste de télévision de René j'ai découvert pour la première fois Zorro, en noir et blanc. J'ai également goûté aux cuisses de grenouilles que mon père avait pêché dans les étangs de sa propriété. Et il y a aussi le souvenir de cette clé qui était restée coincée dans une serrure, cassée nette, et que mon père avait réussi à extraire à l'aide à l'aide d'un hameçon... J'ai ensuite revu René à l'occasion de mes études d'ingénieur à Nancy. Avec un ami nous avions eu le projet de réaliser un court-métrage pour un concours étudiant. Par l'entremise de mon père j'ai sollicité René Trognon et Domin

La force de l'Aïkido c'est sa faiblesse

Image
Photo cadeau de Pierre Fissier ;-) Ne vous est-il jamais arrivé de considérer, en regardant autour de vous, que l'Aïkido n'était pas une discipline, mais plutôt une porte d'entrée ? Il est courant de dire que dans les disciplines martiales il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus. Pour autant, il ne me semble pas juste de dire que quelqu'un qui a un jour été Aïkidoka cesse de l'être simplement parce qu'il ne pratique plus. J'ai rencontré nombre d'adeptes qui continuent à penser et à vivre l'Aïkido même s'ils ne foulent plus les tatamis. Cela est intriguant. Pourquoi ont-ils arrêté s'ils y pensent toujours ? Il me semble donc vraisemblable de dire que les questions que pose notre pratique les ont touché, mais que les réponses apportées ne convenaient pas. Et c'est à ce titre que notre discipline peut être considérée comme une porte d'entrée. Une porte d'entrée vers des interrogations et vers d'autres

Dragon #2 : La violence...

Image
Le dernier Self&Dragon Spécial Aïkido vient de sortir. Nous essayons constamment d'améliorer la qualité du magazine. En plus de la couverture qui évolue, vous trouverez quelques changements à l'intérieur. Voici l'édito que j'ai écrit : La violence... Il y a quelques années, lors d'un stage d'été, un expert, gradé en Aïkido, Karaté et Iaïdo nous expliqua qu'en tant que pratiquants d'arts martiaux : « la violence est notre fond de commerce »... À l'époque j'ai été très perturbé par cette assertion. J'ai compris plus tard que cette remarque avait le mérite de pointer du doigt un point important : la violence est une des raisons d'être des arts martiaux. S ujet délicat pour les Aïkidokas qui sont généralement à la recherche d'une résolution pacifique des conflits... Comme l'exprime très clairement Régis Soavi : «  La valeur de l'Aïkido est dans son positionnement consistant non pas à nier la violence, mais plut

Arnaud Lejeune & Germain Chamot à Liège du 23 au 26 juillet 2020

Image
Du 23 au 26 juillet je serai de retour en Belgique chez Arnaud ! Notre dernier stage ensemble à Liège avait eu lieu il y a 4 ans déjà. Le temps passe... Ce stage sera l'occasion de remettre le pied à l'étrier et de partager l'état de nos recherches respectives. Et de profiter des spécialités locales ;-) Nous vous attendons nombreux, profitez des tarifs de pré-inscription. Horaires Jeudi & Vendredi : 19h-21h Samedi : 10h-12h & 14h-17h Dimanche : 10h-13h Tarifs Complet préinscriptions : 70€ (avant le 15 juillet) Complet sur place : 90€ 1 cours : 20€ Lieu Au chession 8 4053 EMBOURG Contact  kishinkaibelgium@gmail.com

Sugano Seiichi, la mobilité d'un géant - par Jean-Marc Chamot

Image
Sugano Seiichi , né en 1939 à Otaru (en Hokkaido) avait pratiqué le judo sérieusement plus de six ans lorsqu'il lut un article de magazine qui parlait de l'Aïkido. Il se présenta au Hombu dojo de l'Aïkikaï à Tokyo en 1957 et rencontra Kisshomaru Ueshiba alors responsable de la maison mère. Après un an de pratique, il devint l'un des Uchi Deshi de O Senseï. Il resta au Hombu dojo jusqu'en 1965 puis partit pour l'Australie, initialement pour accompagner son épouse australienne dans la famille de cette dernière. Ayant beaucoup fréquenté les militaires américains auxquels il enseignait, il s'adapta sans problème à ce nouveau pays, lui qui n'était jusqu'alors jamais sorti du Japon et il y resta et y enseigna l'Aïkido jusqu'en 1979. Lorsque sa vie familiale changea, à l’invitation de son ami Tamura Nobuyoshi, il s'installa ensuite en Belgique pour neuf ans, animant alors régulièrement des stages dans toute l'Europe, et particulièrem

Explorer le travail à genoux...

Image
L'auteur en plein bug cognitif ^^ Le travail à partir de la position Seïza est certainement l'aspect de notre pratique qui exprime le plus le lien culturel avec le Japon. Comme tout ce qui est traditionnel n'est pas nécessairement bon, tâchons d'examiner plus précisément l'intérêt d'un tel exercice. Pour cela il nous faut définir précisément quels sont les objectifs que l'on souhaite atteindre. Faire de l'Aïkido pour faire de l'Aïkido, sans questionner sa pratique, c'est prendre le risque de se blesser ou de passer à côté de quelque chose. L'aspect vague et mal défini de notre discipline est fort gênant, mais c'est en même temps une bénédiction puisqu'il nous pousse à nous interroger et donc à grandir. 1. Objectifs culturels Si l'on a des objectifs de connexion avec la culture japonaise il nous faut dans un premier temps définir de quelle culture nous parlons. Exploration 1  : effectuer un peu de recherche su