Articles






AÏKIDO [+] IAÏDO – sabre japonais [+]
MASSAGE SHIATSU [+] Séances individuelles
Bouger intelligemment
Se réapproprier son corps
✔ Explorer son potentiel physique & mental
✔ Se détendre & cultiver sa souplesse
✔ Développer une conscience fine de son corps par la recherche de l'efficacité combative
✔ Aiguiser sa concentration & son intuition





Cours ouverts à tous – Inscriptions toute l'année !
✔ Aucun prérequis, pratique mixte, sans distinction d'âge
✔ Pédagogie progressive & adaptée (max. 20 pers)
✔ Avec un enseignant professionnel [+]





S'INSCRIRE
Réserver un cours d'essai ou une séance de Shiatsu : 06 76 65 29 86





LE BLOG

Dragon Magazine #5 : Les immobilisations

Image
Self & Dragon Spécial Aïkido sort aujourd'hui en kiosque. Voici l'édito que j'ai écrit : Les immobilisations... Quel meilleur thème que celui des immobilisations pour symboliser la situation que nous vivons ? I mmobilisés nous le sommes, contraints de limiter nos déplacements et nos interactions depuis un an. Mais sommes-nous totalement à l’arrêt pour autant ? Comme le suggèrent nos contributeurs, une immobilisation n’est que temporaire et laisse généralement quelques degrés de liberté que l’on peut exploiter à bon escient... À l’instar de la plante qui pousse entre les fissures d’une route bitumée ne pouvons-nous pas trouver des espaces de liberté en nous-mêmes ? Après tout, l’étude du bud ō consiste à faire du mieux possible malgré les pires conditions. Libre à nous de considérer que la situation actuelle est une excellente occasion de vérifier à quel point nous sommes adaptables et résilients… Et de constater combien cet exercice est difficile ! La majorité de

Appréhender l'inconnu

Image
Voici un article que j'ai écrit il y a un an, en avril 2020, à la demande de Horst Schwickerhath, le fondateur de feu Aïkido Journal. Une bonne partie de ce qu'il contient me semble toujours d'actualité. Lorsqu'un événement totalement nouveau et inconnu se produit, il existe tout un spectre de manières de réagir. À une extrémité nous trouvons le déni et à l'autre la réaction frénétique. Quand on ne sait rien du nouvel événement qui nous arrive dessus cela tient de la chance que de pouvoir, à la fin, se retrouver dans le clan des « vainqueurs » et s'exclamer orgueilleusement : « je vous l'avais bien dit ». Notons au passage qu'il n'y a jamais vraiment de fin, car une conséquence est toujours la cause d'un autre événement. Il est ainsi difficile de juger si une situation s'est résolue positivement. Notons également qu'il n'y a pas de « vainqueurs ». S'il peut sembler naturel de vouloir avoir un avis sur les choses, cela dénote

Dragon Magazine #4 : Taninzugake !

Image
Self & Dragon Magazine #4 vient de sortir. Voici l'édito que j'ai écris : Nouvelle année, nouveau départ...  D'ici quelques semaines les dojos devraient pouvoir rouvrir leurs portes. Comme n'importe quel bouleversement dans nos habitudes, il est probable que les diverses interruptions de pratique collective de ces derniers mois auront laissé des traces. Les choses changent, inéluctablement, mais elles s'inscrivent aussi dans une forme de continuité...  De la même manière, le dossier central de ce numéro traitant des attaquants multiples fait écho au thème précédent qui portait sur Jiyuwaza. En effet, le travail de Taninzugake qu’il aborde impose, lui aussi, d'être capable de gérer un grand nombre de paramètres simultanément. Comme différents contributeurs l'évoquent, si cette pratique est la marque du plus haut niveau, il n'en reste pas moins que son étude, intelligemment menée, peut bénéficier à chacun.  Ce numéro met à l'honneur Murashige Sense

L'enseignement caché des attaques arrières...

Image
Futaba Gatame  (Double Nelson) Si l'on peut dire de certains arts martiaux qu'ils sont la self-defense du passé il est fort logique qu'ils contiennent des réponses aux attaques arrière. Pour autant, se sortir sans encombre de cette situation asymétrique est une gageure et constitue l'un des contextes les plus difficiles à gérer... Exploration 1  : prenez un  Tanto, choisissez une victime et déterminez le moment le plus adéquat pour « planter » cette dernière. Mettez votre plan à exécution. Remarque 1  : vous avez vraisemblablement choisi un moment où cette personne était de dos, isolée et occupée à autre chose, de manière à ce qu'elle puisse difficilement réagir.  Notez que s'il s'était agi d'un étranglement la stratégie serait restée similaire. Exploration 2  : prenez un Tanto et tentez la même approche en vous interdisant d'attaquer par derrière. Remarque 2  : il est vraisemblable que le nombre de coups portés sera plus faible… Conclusion   : Les a

L'Aïkido un art de frappes ?!

Image
Simulation ?! (avec Léo Tamaki) Lorsque l'on souhaite défendre l'efficacité combative de l'Aïkido on rappelle souvent cette courte sentence du fondateur : « L'Aïkido c'est irimi atémi ». Ce qui reviendrait à : rentrer et frapper. Pour autant, lorsque l'on observe ses démonstrations publiques il semble que les frappes soient peu présentes et qu'on assiste plutôt à du « guidage » de partenaires. Ne nous méprenons pas : une démonstration ne constitue une preuve. La pratique personnelle est souvent très différente, comme en témoignait Mochizuki Hiroo dans une interview : « quand il frappait c'était soudain et ses atémis coupaient notre respiration » (Yashima #1) . Les frappes font partie de la pratique de l'Aïkido. D'une part parce qu'il faut bien des attaques pour effectuer les techniques, mais aussi parce qu'une technique sans frappe(s) est très difficile à réaliser sur un partenaire non consentant ou qui fonctionne hors-cadre.

Dragon #3 : Jiyu Waza

Image
S elf&Dragon Spécial Aïkido #3 vient de sortir.  Voici l'édito que j'ai écrit : Devenir libre... Les arts martiaux japonais semblent avoir ceci de spécifique qu'ils se transmettent généralement par le Kata. Mais à bien y regarde r cette spécificité n'est pas propre aux arts japonais, elle semble aussi exister dans les arts Coréens, Chinois, Philippins, Indonésiens... Et aussi en occident ! D'ailleurs n’en va-t-il pas de même pour d’autres artistes comme le joueur de musique classique qui pratique ses gammes régulièrement ? Toutefois, si l'étude technique est une étape nécessaire, elle n'est qu' « un passage, pas le but » comme nous le rappelle Philippe Cocconi. L'adepte utilise le Kata pour créer en lui une structure stratégique et technique exploitable pour pouvoir faire face à l'inconnu. Le Kata c'est le carcan vers la liberté ! Pour autant des étapes sont nécessaires avant d'atteindre cette libert é. Comme le souligne Taro Ochiaï