Articles

Explorer les saisies...

Image
Les saisies en Aïkido peuvent avoir de multiples fonctions. On justifie généralement leur hyperprésence par des raisons pédagogiques, historiques (empêcher de dégainer le sabre) ou encore simplement martiales. Toutefois, ces explications parfois évasives, ne sont pas toujours satisfaisantes. Voici quelques mises en situation simples permettant d'explorer plus profondément les saisies et d'en tirer vos propres conclusions...





1. Pourquoi saisir ? : Justification pédagogique Il est devenu classique de commencer l'apprentissage d'une technique en l'effectuant d'abord sur une saisie avant de passer à une frappe. On suppose généralement que le tempo de la saisie étant plus lent, cela permet au débutant d'avoir le temps d'apprendre. Bien évidemment, il existe des liens entre l'exécution d'une technique sur saisie et sa version en réponse à une frappe. Le problème de cette approche est que les techniques cohérentes sur une saisie ne le seront pas nécessai…

Dragon Mag n°27 : Zanshin

Image
L'esprit qui demeure

Le premier "spécial Aïkido" de 2020 vient de sortir ! Son thème central est "Zanshin". Voici l'édito que j'ai écrit :
"Abusivement traduit par vigilance, la notion de Zanshin peut recouvrir un grand nombre de réalités. Qu'il s'agisse d'une concentration après l'exécution d'une technique ou d'une attention perpétuelle à son environnement, les avis des experts divergent parfois et se complètent sans aucun doute. Reste que Zanshin, au sens d'attention à soi et aux autres, est probablement le principe martial le plus aisément transférable à la vie quotidienne. À ce titre, Zanshin est un principe fondamental du Budo. Découvrez également dans ce numéro les réflexions de Farid Si Moussa concernant les passages de grade. Ne manquez pas les interviews de Claude Pellerin par Nicolas de Araujo et de Tatsusawa Kunihiko par Yan Allegret. Hasard de la rédaction, ce numéro comporte également un double sujet sur le Yoseïk…

Alexandre Grzegorczyk & Germain Chamot à Limoges les 25 & 26 janvier 2020

Image
Je serai de retour chez Alex le weekend du 25 & 26 janvier. Inutile de vous dire que, comme chaque année, j'ai hâte de ce rendez-vous. D'une part pour l'inspiration que viens recueillir auprès d'Alex pour qui j'ai une très haute estime, mais aussi parce que nous avons décidé de mettre en place des cours avec des thématiques fortes...


Alex a fait paraître l'article suivant pour parler du stage. Il retrace une partie du parcours que nous avons effectué en commun. Cela m'a rappelé d'excellents souvenirs (photos à l'appui !) de cette époque effervescente à Paris. Je vous invite vivement à lire l'article en question.

Samedi 25 9h30-12h et 13h30 18h30
Dimanche 26 9h-12h
Stage complet 40€ Journée 30€ Demi-journée 20€
Dojo municipal Gymnase Guillemot Allée Joseph Guillemot 87350 PANAZOL

Être bon en Aïkido ?

Image
Être bon en Aïkido ?
Si l'on pratique régulièrement l'Aïkido, c'est que, vraisemblablement, on souhaite s'améliorer. Mais s'agit-il de s'améliorer tout court, ou bien de s'améliorer dans cette pratique ? Il me semble que la majorité des pratiquants songe à s'améliorer tout court. Le postulat de base étant que l'Aïkido est un art - martial ou non - à part. Et qu'à ce titre, le simple fait d'assister aux cours et de pratiquer les techniques de l'Aïkido nous améliore en tant que personne. Là où le bât blesse, c'est qu'il est peu probable de s'améliorer selon un axe précis si on ne l'a pas préalablement défini. Je postule que si l'on souhaite s'améliorer il faut précisément définir ce que l'on souhaite améliorer et avec quels moyens. Idéalement, il faudrait même régulièrement vérifier la pertinence des moyens employés pour parvenir à l'objectif.


Premier cas Si par exemple, on décide qu'un bon pratiquant d&#…

Germain Chamot au CDRAM le 14/12/19

Image
Je serai au Centre de Développement et de Recherche des Arts Martiaux de Laurent Boucher Senseï le samedi 14 décembre pour présenter le Kishinkaï Aïkido.


Laurent enseigne depuis plusieurs décennies et a côtoyé des grands noms du Budo tels que Henry Plée. Indépendant, il a créé sa propre école, fruit de ses recherches constantes, leBugei Sodachi Kenkyu Kai. Il y enseigne les arts martiaux, mais également le Shiatsu, le Reïki ou encore le Tai Chi Chuan et le  Kiko (Qi Gong japonais). J'ai déjà eu l'occasion de rencontrer son fils aîné, Julien Boucher, lors d'un stage que j'animais à Valence. Julien a réalisé cette interview d'Alexandre Grzegorczyk. Il est par ailleurs très actif dans le monde martial avec une boutique de prêt à porter et une production vidéo effrénée et variée. Au-delà de cet investissement, j'ai pu rencontrer un pratiquant très ouvert, bienveillant et aux hautes capacités d'adaptation. Je me réjouis de le retrouver... ce soir ! Puisque j'a…

Utiliser la force de l'adversaire...

Image
« En Aïkido, on utilise la force de l'adversaire » : cette expression, employée à outrance pour présenter notre discipline aux néophytes, est devenue galvaudée.
Si l'idée, derrière cette sentence, n'est pas tout à fait fausse, il faut néanmoins préciser quelques éléments...
Qu'est-ce que la force ? Détaillons tout d'abord la notion de force. S'agit-il de force pure ? De force-endurance ? Ou d'explosivité ? La définition stricte de la force est : la capacité à effectuer un travail. Quelqu'un qui soulève x kilos est fort pour soulever ces x kilos. Quelqu'un qui soulève plus lourd est plus fort. La puissance est la capacité à exercer de la force dans un laps de temps court. Quelqu'un qui soulève aussi lourd qu'un autre, mais plus rapidement est plus puissant. Posséder une force-endurance plus élevée, c'est soulever aussi lourd qu'un autre, mais plus longtemps.
Cela est relativement simple à comprendre. En revanche, les choses se complexifient …

Ukemi : Recevoir avec le corps, mais donner aussi !

Image
Les arts martiaux japonais emploient régulièrement l'Ukemi dans leur curriculum technique. Quel est l'intérêt d'un tel choix ? La chute peut-elle avoir une autre fonction que purement technique ?
Se protéger du sol Lors d'un combat réglé ou d'une altercation, il est très fréquent qu'un des protagonistes se retrouve au sol. Aussi est-il logique de vouloir travailler des moyens de se prémunir d'une projection trop violente. C'est une raison d'être de l'Ukemi en Aïkido.
Se relever du sol On dit également qu'un Samouraï au sol est un Samouraï mort. Lors d'un combat avec des armes, le sol est très certainement le dernier endroit où l'on souhaite se trouver. Ainsi, l'étude des Ukemi pourrait se limiter à se relever le plus rapidement possible.
S'entraîner plus fort sans se blesser Dans le même ordre d'idée, la chute n'est pas nécessairement consécutive à une projection effectuée par l'adversaire, elle peut être effectuée afin…

Dragon magazine n°26 : Faut-il être fort ?

Image
Le dernier dragon est sorti il y a quelques jours déjà...
J'avais choisi pour ce numéro de rentrée un thème central qui ressemble à une épineuse question : faut-il être fort ?
Autant le dire tout de suite, quelques problèmes techniques lors de l'impression ne rendent pas justice à la profondeur des articles de ce numéro.
Je suis néanmoins certain que les lecteurs sauront apprécier la variété et la qualité des points de vues développés.

Voici l'édito que j'avais écrit :
"Quel sujet pourrait mieux synthétiser les attentes de l'aspirant Budoka ? Nombreux sont les débutants qui s'intéressent à la pratique martiale dans l'optique de « devenir fort ». Quelle réalité cela recouvre-t-il ? S'agit-il de force physique, de force mentale, de prouesse technique ? Vous trouverez un grand nombre de pistes de réflexion dans ce numéro.
Vous pourrez également (re)découvrir deux maîtres d'exception. Luc Medan rend hommage à Kanetsuka Senseï dont il a suivi l'enseig…

Aïkido, Iaïdo & Technique Alexander - 9 &10 novembre 2019

Image
Le weekend du 9 & 10 novembre 2019 s'annonce chargé ! Le samedi pratiquez le Iaïdo avec Grégory Casanova. Le dimanche découvrez la Technique Alexander avec Corinne Mencarelli. Aïkido Kishinkaï sur les deux jours avec Germain Chamot.

Iaïdo avec Grégory Casanova La plupart des membres du Kishinkaï connaissent maintenant bien Greg. Pratiquant d'Aïkido depuis de nombreuses années, nous nous sommes rencontré lors d'un stage de Léo à Valence en 2017 et sommes devenus excellents amis ! Greg a passé avec brio le premier niveau de la formation enseignant, ainsi que son 2e Dan l'été passé. En dehors de sa personnalité solaire et de sa grande humanité (oui c'est un ami, vous l'aurez compris ;-) il est également un excellent pratiquant de Iaï, discipline qu'il enseigne depuis de nombreuses années. J'ai grand hâte de partager ce moment avec lui. La rigueur nécessaire à la pratique du Iaï fait souvent défaut aux pratiquants d'Aïkido. Aussi, je sais que Greg s…

Jean-Marc & Germain Chamot à Asnières le 3 novembre 2019

Image
Pour la troisième année consécutive, voici le traditionnel stage de novembre à Asnières avec mon père. Nous vous attendons nombreux !

Dimanche 3 novembre 2019 9h30-12h30 & 14h30-17h30
Gymnase Laura Flessel 91 Bd Voltaire 92600 Asnières-sur-Seine
1 cours 20€ - 2 cours 35€

Enseigner vraiment, pour se laisser enseigner

Image
Les pratiques martiales sont auréolées du mythe du maître, à la fois guerrier et sage. Ueshiba Morihei semblait en être l'incarnation même et l'on peut supposer qu'une partie du succès de sa discipline est lié à cela. Par voie de conséquence, une partie des pratiquants est à la recherche d'un professeur incarnant des qualités de maîtrise, de sagesse, voire d'omniscience ou d'omnipotence. La demande étant là, l'offre s'est déclinée et une partie des enseignants joue ce petit jeu et certains se font maîtres.

Il est évident qu'une partie des maîtres actuels, en France ou à l'étranger, ont suffisamment investi la discipline, ont suffisamment travaillé, ont suffisamment sué, pleuré ou saigné, pour enseigner avec profondeur et sincérité. Ceux-là sont de véritables guides et sont souvent les plus humbles.
Il est également évident qu'une autre partie des enseignants joue à se faire passer pour des maîtres. Ceux-là ont certainement beaucoup travail…